Miam

Frittata Trippata alla norma, l’omelette mi-toscane mi-sicilienne

6 août 2015
_DSC5177-Modifier_Tripa_finta

Voici un plat italien typique que vous ne trouverez sûrement pas à la carte des restaurants. Que ce soit en France ou en Italie.

La Frittata Trippata est un plat du Nord de l’Italie, plutôt issue de la cuisine toscane. Littéralement omelette comme des trippes, vous la trouverez également sous le nom de Trippa Finta – fausses trippes – plus au sud notamment à Rome.  La sauce alla Norma (tomate-aubergine-ricotta-basilic) nous vient quant à elle de l’autre extrêmité du pays, la Sicile.

 C’est un super plat végétarien même si son nom pas ragoutant fait référence à des abats. Ne vous laissez pas impressionner et essayez ! Continue Reading…

Miam, Porridge Porn

Porridge Porn de Juillet

29 juillet 2015
_DSC5162_porridge de juillet

Chocolat, Banane, Noisette et Prunes Reine Claude

J’ai fait quelques infidélités à mon porridge matinal ce mois ci. Avec cette chaleur je lui ai préféré des toast de pain de banane à l’avoine et au seigle, tartiné d’une ricotta douce et fraiche et quelques myrtilles ou groseilles. Il faut que je vous fasse découvrir très vite ce petit déjeuner magique…

Pour le mois de Juillet, je pensais vous proposer un porridge plein d’énergie, riche en fruits jaunes qui respirent l’été et le soleil. J’étais emballée par la mangue, les pêches et les abricots, un peu de fraise aussi peut être, une pointe de vanille.

A Paris le ciel s’est assombri, les températures ont brusquement chuté. J’ai soudain besoin de plus de réconfort. En cas de doute, le chocolat est toujours la bonne réponse! Continue Reading…

Miam

La Vera Pizza Napoletana : je suis allée gouter la meilleure pizza du monde

24 juillet 2015
Pizza napoletana

One Pizza To Rule Them All.

Habitant à proximité de la frontière italienne, j’ai mangé de très bonnes pizzas toute ma vie. Et un jour j’ai quitté Nice pour Paris.

Je préfère ne pas parler de certains traumatismes alors je vais éviter le sujet de la pizza parisienne*.

Je croyais connaitre le gout et la texture d’une bonne pizza, et un jour, je suis allée à Naples. Si il y a un snobisme dans cette ville, c’est celui de la pizza. Je pense d’ailleurs que c’est la seule fois que j’aurais l’usage du mot snob au sujet de Naples. La pizza est une fierté, une science, un art, et quand on la goute, on doit bien avouer qu’ils n’exagèrent pas tant que ça. Continue Reading…

Om̐

La fraicheur sous les arbres – Promenade en Forêt de Montmorency

15 juillet 2015
_DSC4786_montmorency

La chaleur est parfois suffocante l’été lorsqu’on vit en ville. Encore une journée à Paris en pleine canicule, j’ai une envie folle de m’échapper de cet environnement très minéral qui réverbère la chaleur jusqu’au milieu de la nuit. Rien de mieux que de s’échapper une journée dans la forêt pour survivre aux récentes températures souvent supérieures à 35°C. Continue Reading…

Om̐

Conscience animale : mauvais souvenir des cours de philo

8 juillet 2015

Le lycée pour moi c’était il y a quinze ans. Une époque qui devient un peu floue mais dont je garde un bon souvenir (malgré la crise d’identité adolescente par laquelle nous sommes tous passés).

Les cours de philosophie m’ont laissé plutôt indifférente, j’avais le sentiment qu’on nous proposait une approche trop rigide pour développer une réflexion critique. ça s’est confirmé lorsque le programme nous a amené à la question de la conscience animale. Les animaux ont ils une conscience ? On nous a cité Kant et Descartes, l’animal-machine, affirmant que l’animal n’en possède simplement pas, puis on m’a demandé d’argumenter. là dessus, je me suis trouvée piégée : la conclusion était fournie avant même d’entamer une analyse. Et c’est une conclusion qui ne me convenait pas du tout.

Je n’ai pas l’âme militante, je défends mes idées mais je garde trop de doutes et de cynisme pour les affirmer avec dureté et répandre la bonne parole. Mais sur ce sujet là, face à un professeur complètement fermé, je me souviens d’une « conversation » très pénible.

Je me familiarise depuis peu à la notion de spécisme, c’est un concept que je trouve très intéressant parce qu’il m’amène à porter un regard nouveau sur les valeurs qui m’ont été transmises. Quand je repense à cet épisode de ma vie, je le trouve assez représentatif des difficultés à aborder la question de la condition animale. Pas seulement parce que la position de cet homme était différente de la mienne, ou encore que son autorité lui donnait le pouvoir de dire le dernier mot, mais surtout parce que sa réaction de rejet à mes arguments ne relevait de rien de rationnel : il lui était simplement impossible d’aborder cette problématique différemment. Pourtant l’existence d’un module de philosophie au lycée est sensé nous permettre de développer un jugement critique.

Depuis quinze ans, la société a beaucoup changée. Peut être pas tant que ça en profondeur, mais on peut tout de même constater que la médiatisation autours de l’écologie, l’agriculture biologique ou encore l’accroissement des modes de vie végétariens et végétaliens, a permis de repenser l’image de ces mouvement et d’ouvrir un dialogue qui touche plus largement les couches de la société.

En 2012, des biologistes de renom se sont réunis pour croiser leurs connaissances sur l’existence d’une conscience animale, chacun dans leurs spécialités. Les conclusions ont remis profondément en question la croyance très ancrée que l’homme possède un niveau de conscience qui l’élève au dessus du reste de la condition animale. Cette caution de la communauté scientifique a apporté une crédibilité précieuse aux mouvements de défense des animaux. Peut être n’est-ce pas un hasard si le changement de statut de l’animal dans le code civil français a enfin eu lieu. Il y a moins d’un an maintenant, les animaux sont passés au statu légal de « biens meubles » à « êtres vivants doués de sensibilité […] assimilé au régime des biens » (donc plus lui même un « bien »).

Malgré toutes ces évolutions, c’est encore délicat d’entamer une conversation à ce sujet sans passer directement pour une caricature de hippie ou un activiste. Aujourd’hui, je reste toujours réticente avant d’ouvrir la bouche, même avec mes amis proches.

Si il y a un lieu où quelqu’un aurait pu entendre mon point de vu sans cette part de jugement, c’était bien durant les séances de philosophie. Pourtant c’est à ce moment là que j’ai compris que ce point de vu n’était peut être pas socialement acceptable. Je cherche encore à comprendre pourquoi.

Alors, monsieur le professeur de philosophie de mon année de 3ème, je ne dis pas que tous vos arguments étaient faux (la question est complexe), mais il faut bien dire que vous vous êtes comporté comme un con.

Vous pouvez lire la Déclaration de Cambridge dans la suite de cette article. Continue Reading…

Om̐

Attention Travaux – Port du casque obligatoire

6 juillet 2015

Voici quelque temps que mon blog a fait surface sur internet, déjà à moitié abandonné par son auteure inconstante. Il est temps que je prenne un peu les choses en main.

On ne peut pas faire quelque chose correctement en ne s’investissant qu’à moitié, n’est ce pas ?

Je commence à peine à percevoir une ligne directrice dans son écriture et j’ai envie de continuer à le développer. Pour ça je commence par revoir un peu l’interface. ça va donner lieu à quelques bugs et bizarreries, mais j’espère que nous aurons vite terminé. Je m’excuse par avance pour ces petits problèmes, et je vous proposerai rapidement un blog tout neuf.

Et j’en profite pour dire merci à mes premiers lecteurs !

Miam, Porridge Porn

Porridge Porn de Juin

1 juillet 2015
_DSC3905_porridge-2

Banane, Pomme, Cerises et myrtilles

J’inaugure une rubrique aujourd’hui : je vous présente le Porridge Porn !

Je ne sais pas vous, mais moi je suis capable de scroller des heures avec ma souris sur des tumblr, pinterest et autres foodgawker qui enchainent des photos de recettes « healthy » pleines de couleurs et de saveurs virtuelles.

Dans le monde du food porn* healthy, j’ai noté qu’il existe une obsession pour certaines catégorie de recettes : salades multicolores, green smoothies avec kale/épinard/gingembre/concombre (rayez les mentions inutiles), humus et crudités, snacks protéinés avec fruits secs, n’importe quel gâteau découpé en long et renommé « Machin Bars », Nice Cream, layer cake sans beurre, sans sucre, sans farine, sans produits laitiers, sans glutenLa liste est longue.

Mais au milieu de toutes ces photos de douceurs, il y a ce classique du petit déjeuner qui me touche plus que les autres. Et au vu de sa surreprésentation, je ne suis pas la seule qui se soit laissé hypnotiser. Je peux regarder des photos de porridge pendant des heures. Continue Reading…

Miam, Porridge Porn

Comment préparer le meilleur Porridge au monde

1 juillet 2015
pot flocons0027-2

Nous avons tous notre petit déjeuner fétiche, celui qui nous vient automatiquement lorsque nous n’avons pas trop envie de réfléchir, celui qui nous réconforte aussi, comme un repère dans la journée.

Dernièrement j’ai du mal à me passer de mon repas doudou du matin : le porridge.

Mon voyage récent aux USA (le royaume du petit déjeuner) ne m’a pas aidé. Tandis que les autres dévoraient bagels et pancakes, pour moi c’était Oatmeal à la cannelle tous les matins !

« Pas mal – me suis-je dit, mais pas aussi fantastique qu’à la maison. »

Je ne sais pas si mon porridge est le meilleur au monde, mais avec quelques année d’expériences et d’ajustements, je peux affirmer que c’est un des meilleurs que j’ai mangé.

Continue Reading…

Miam

Légumes d’été farcis à l’indienne

28 juin 2015
_DSC4759_farcis-2

Riz Complet, Lentilles corail, noix de coco et Curry, pour un plat végétarien complet, léger mais riche en gout.

Décider de manger moins – ou plus du tout – de viande, nous amène inévitablement à vivre un moment critique : certains plats font partis de notre mémoire, et, forcément, ils contiennent de la viande.

Continue Reading…

Miam

Le retour de la tarte hyperprotéinée au tofu : blettes, poivron et bleu

25 mai 2015
Tarte poivron bleu

Une des premières recettes que je vous ai présentée ici a été la tarte au tofu épinard-parmesan sur une pate brisée au pois chiche.

Comme la recette de base de cette tarte fait partie de mes classiques, je vous en propose une déclinaison avec les premiers poivrons de l’année (si vous respectez les saisons!). Ces derniers sont déjà sur les étals des magasins, c’est le début de la saison alors ils nous viennent surtout d’italie. Ils n’en sont pas moins délicieux.

Continue Reading…