Miam

Frittata Trippata alla norma, l’omelette mi-toscane mi-sicilienne

6 août 2015
_DSC5177-Modifier_Tripa_finta

Voici un plat italien typique que vous ne trouverez sûrement pas à la carte des restaurants. Que ce soit en France ou en Italie.

La Frittata Trippata est un plat du Nord de l’Italie, plutôt issue de la cuisine toscane. Littéralement omelette comme des trippes, vous la trouverez également sous le nom de Trippa Finta – fausses trippes – plus au sud notamment à Rome.  La sauce alla Norma (tomate-aubergine-ricotta-basilic) nous vient quant à elle de l’autre extrêmité du pays, la Sicile.

 C’est un super plat végétarien même si son nom pas ragoutant fait référence à des abats. Ne vous laissez pas impressionner et essayez !

Les italiens sont de grands consommateurs d’abats. Je me souviens d’ailleurs de superbes petites camionettes sur les marchés de Florence qui vendaient un panino al lampredotto, de petits sandwichs aux tripes cuisinée. Il avaient l’air appétissants tant ils savent les agrémenter, jusqu’à ce que je réalise quelles étaient les matières premières…

Les abats ce n’est pas pour moi, comme vous pouvez l’imaginer. Alors on va essayer d’oublier cette analogie et de se concentrer sur le sujet.

J’adore les frittata. techniquement ce ne sont que des omelettes, mais avec une pointe de gourmandise en plus. Ici je prépare une omelette très fine. J’ai ajouté un peu de farine de pois chiche aux oeufs pour créer une texture intéressante, certains se contentent des œufs, d’autres vont ajouter de la farine de blé et de la crème. L’atout de la farine de pois chiche est de créer une belle densité et du moelleux. ça se rapprochera alors des gnocchis ou des panisses, en bien plus aérien. Un fois l’omelette cuite, on la roule et on la découpe en lamelles pour former comme de grosses tagliatelles. Il ne reste plus qu’à faire revenir notre frittata trippata dans une bonne sauce, et voila !

Comme je vous le disais, simple, et, je vous le garantie, une explosion de gout.

 

C’est un plat typiquement familial, vite fait et savoureux comme seule la cuisine italienne sait le faire. C’est dans la simplicité que cette cuisine excelle. De bons produits et un savoir faire traditionnel qu’on se transmet en famille.

Ici je l’ai préparé avec cette sauce typiquement sicilienne dont monsieur raffole, la sauce alla norma. Il s’agit d’une marinara préparée avec des tomates fraiches, à laquelle on ajoute des aubergines fondantes, une bonne dose de ricotta, quelques feuilles d’un basilic frais, un filet d’huile d’olive et une pointe de parmesan.

 

Un peu décadent ? Pas du tout. D’un point de vu nutritionnel c’est même plutôt l’inverse. Très riche en protéines, gorgé de légumes frais, c’est complet, nourrissant tout en restant très léger.

C’est un autre aspect essentiel de la véritable cuisine italienne, on doit pouvoir finir un bon repas en se sentant bien. Ils ont peut être la main un peu lourde sur l’huile d’olive cependant…

C’est un bonheur pour les végétariens d’aller au restaurant en Italie car les cartes proposent toujours énormément d’options sans viandes, et les fruits et légumes y abondent. Avec mon régime d’herbivore, j’ai toujours été très heureuse dans ce pays. Sauf au petit déjeuner, ça je trouve que ce n’est pas leur fort.

Frittata Trippata et sa sauce alla norma
Pour deux personnes
Print
Pour la frittata
  1. 4 oeufs
  2. 2 cuillères à soupes de farine de pois chiche
  3. sel
Pour la sauce
  1. 200ml de tomate concassé en conserve ou 6 grosses tomates fraiches
  2. Deux grosses gousses d'ail
  3. une bonne cuillère à café de sel
  4. Herbes : origan, laurier et thym
  5. 2 petites aubergines ou une grosse
  6. 100g de ricotta fraiche
  7. un petit bouquet de basilic
  8. parmesan
  9. un peu d'huile olive
Instructions
  1. Découper l'aubergine en petit cubes, la faire revenir dans une casserole avec une cuillère d'huile d'olive. Un fois fondante, retirer du feu et réserver pour l'ajouter à la sauce tomate en fin de cuisson.
  2. Récupérer la casserole et faire revenir l'ail dans un filet d'huile d'olive (émincé ou la gousse entière légèrement écrasée au poing pour la retirer après cuisson). Lorsque l'ail est légèrement doré, ajouter les tomates et faire mijoter à feu doux. Si vous utilisez des tomates fraiches vous pouvez les pelez et les épépiner pour rendre la sauce plus digeste, personnellement je les laisse tel quel. Il suffit de les couper en gros morceaux. Ajouter le sel et les herbes, puis oubliez la sauce sur le feux le temps de préparer la frittata. Pensez simplement à remuer régulièrement pour que le fond n'attache pas.
  3. Mixer ensemble les ingrédients de la frittata (la farine de pois chiche a tendance à faire des grumeaux sinon). Vous voulez la cuire comme une omelette très très fine, pour ça vous devrez surement diviser la pate en deux, et vous serez plus à l'aise avec une crepière. J'en utilise deux simultanément pour aller plus vite. Huiler ou beurrer la crepière bien chaude, baisser le feu et verser la préparation, faire cuire à couvert et retourner dès que la cuisson le permet.
  4. Retirer du feu. Laisser refroidir.
  5. Pendant ce temps, ajouter les aubergines à la sauce tomate, elles peuvent mijoter une dizaine de minutes.
  6. Rouler la frittata sur elle meme puis la découper en lamelles fines. Ajouter la à la sauce et monter le feu pour la saisir rapidement en remuant bien.
  7. Dresser la frittata dans les assiettes, ajouter un peu de ricotta, le basilic grossièrement découpé, un peu de parmesan et un mince filet d'huile d'olive.
Notes
  1. Vous pouvez préparer la frittata et la sauce en avance. Au dernier moment il suffira de réchauffer la sauce et y ajouter la frittata pour la faire revenir rapidement.
Explosive http://www.explooosive.com/

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply