Bim !, Om̐

été, souvenirs et bilan sportif

23 septembre 2015
_DSC6161_plage

J’ai vécu un très bel été cette année. J’aime toutes les saisons, chacune a sa couleur, ses odeurs et son rythme. En été on brise plus facilement le quotidien pour s’accorder un peu de répit, presque sans culpabilité. Alors que nous vivons les premiers jours d’automne, j’ai envie de partager avec vous les beaux moments et les remises en questions de ces quelques mois de parenthèse.

Je me pose notamment la même question chaque année, faut il profiter de ces moments de relâche pour faire une pause dans ma routine sportive?

C’est aussi une période où je ressens le besoin de réévaluer mon quotidien, ma situation professionnelle et mes choix de vie en général. Cette année, j’ai besoin de faire quelques changements.

Accepter de s’accorder une pause

La saison de boxe se termine en Juin, il n’y a plus de compétitions en vue et les adhérents se font rares dans les salles. La plupart des clubs ferment pendant deux mois, j’ai la chance d’être dans une salle qui continue à assurer les entrainements. J’ai travaillé dur toute l’année pour tenter de m’améliorer physiquement, techniquement et mentalement. ça a souvent été les montagnes russes émotionnelles et j’ai appris à vivre avec des courbatures et des blessures en continu. Dit comme ça ce n’est pas très engageant mais il faut bien parler aussi des moments difficiles. Ils sont importants, grâce à eux j’ai su aimer chaque petite victoire du quotidien. J’en ai appris tellement à propos de moi même que j’ai l’impression d’avoir vieilli et de m’être épanouie.

Les années précédentes, j’étais angoissée à l’idée de ne pas boxer pendant les vacances. Je m’entrainais seule au sac ou je prenais quelques cours particuliers pour compléter un planning allégé. En vacance chez mes parents, j’ai même installé un sac de frappe. J’ai eu moins de difficultés à lâcher prise cette année, je devais en avoir vraiment besoin. Je ne vous cache pas que je n’ai pas pu m’empêcher de faire quelques séances de fractionné au sac…

à Paris, j’ai maintenu 3 séances de boxe, 3 sorties de courses à pied et 3 séances de yoga par semaine. Techniquement ce n’est pas beaucoup moins que ce que je fais le reste de l’année, mais lorsqu’on travaille sans objectif précis, le plaisir est plus important que la performance. ça fait toute la différence.

En vacance dans ma famille, j’ai pris deux semaines pour casser cette routine. J’ai continué à courir et faire du yoga, un peu de sac aussi de temps en temps, mais j’en ai surtout profité pour faire des choses que j’aime énormément et qui ne sont pas à ma porté le reste de l’année. Voir la nature.

Profiter de la nature

J’ai la chance immense d’avoir grandi entre les montagnes et la mer, sur la côte d’azur. Je partage ma vie avec un amoureux de randonnée qui a lui aussi grandi là bas. Lorsqu’on y retourne en vacance, on ne peut pas s’empêcher d’aller passer nos journées dans le parc national du Mercantour. On part pour de longues heures de marche en montagne avec un super déjeuner dans le sac pour la pause pique-nique/sieste de midi. Faire la sieste en haut d’un sommet, c’est bien plus agréable que sur mon canapé. On aime les dénivelés importants, plus on grimpe, plus la vue est grandiose. Comme je n’aime pas marcher lentement, on finit généralement la journée complètement épuisés, mais tellement heureux !

ça c’est pour la montagne. Mon autre plaisir, c’est d’aller au bord de mer, dans des criques ou des calanques, et louer une planche de SUP (Stand Up Paddle, une grosse planche de surf et une pagaie pour avancer sur eau calme). Je n’ai pas l’adresse de Monsieur mais je me débrouille.  On part en balade sur l’eau en début de matinée, lorsque les plages sont calmes et la lumière est douce. L’eau est tellement claire qu’on voit toute la vie aquatique sous nos pieds. Physiquement, après plus d’une heure et demi à pagayer en équilibre, on est content de poser les planches et se détendre au bord de la plage, nager un peu pour se rafraichir…

 

Manger et dormir

Avec les années qui passent, je réduis de plus en plus mon temps de sommeil. J’ai du mal à récupérer et je me blesse plus facilement. En vacance je me lève tôt, vers 7h30 généralement, mais je me couche aussi un peu plus tôt et je ne me surcharge pas de taches inutiles. Le matin est mon moment préféré dans la journée, surtout l’été où il fait jour très tôt et l’air est encore frais. Je tente de garder ce rythme et me mettre au lit plus tôt, ce n’est pas une grande réussite pour le moment mais il y a du mieux.

J’ai aussi été trop stricte sur mon alimentation cette année. Je mange beaucoup (vraiment beaucoup!), mais quasiment que des fruits et légumes. Le manque de glucide me fatigue probablement. J’ai besoin d’en consommer plus pour avoir de l’énergie. Je me suis promise de donner un peu plus de place aux féculents dans mon assiette. Les boxeurs et leur obsession de la balance… Ce n’est pas très sain d’avoir un rapport aussi obsessionnel à la nourriture. C’est plutôt normal sachant que j’ai perdu beaucoup de poids il y a quelques années et c’est dur de ne pas cultiver un rapport amour-haine avec mon alimentation. Alors je reste vigilante pour ne pas tomber dans les excès et je fais en sorte de ne pas oublier les notions de plaisir et de partage dans ma cuisine.

140km!

à mieux manger et dormir plus, j’ai remarqué que je m’améliore en course à pied. Je ne suis pas une grande coureuse mais j’ai besoin de ça pour me sentir bien. J’ai constaté que j’ai couru au minimum 35km par semaine cet été, soit au moins 140km par mois! et tout ça sans vraiment d’effort, avec plaisir. ce n’est pas un chiffre très impressionnant pour un coureur régulier, mais pour moi c’est un sacré accomplissement.

Je suis persuadée qu’aimer courir, ça s’apprend. avec le temps on développe une foulée plus agile et plus légère, tout semble plus facile. c’est surement le sport où les progrès sont les plus flagrants. Je suis tentée de m’inscrire à un semi marathon au printemps. à suivre.

Pour l’instant j’ai allongé mes sorties de quelques kilomètres, et mon temps s’améliore progressivement. Actuellement 11km/h en moyenne sur des parcours de 11 à 12km.  Je fais confiance à mon corps pour continuer à progresser en douceur, j’ai assez de pression comme ça au combat, je tiens à garder la course comme un moment de détente et de lâcher prise.

La saison reprend, avec de nouveaux projets

La saison précédente a été un peu décevante puisque je n’ai trouvé qu’une seule adversaire à affronter dans ma catégorie. Cette année est plus prometteuse. On m’a déjà proposé de me mettre en relation avec des adversaires potentielles. Mon entraineur aimerait que je me tourne un peu plus vers le muay thaï, mais je pense me restreindre au kick boxing et au K1 faute d’expérience. ça reste une option que je garde pour le printemps prochain.

L’été m’a poussé à réfléchir à mon engagement dans le sport. il devient de plus en plus évident que je devrais me professionnaliser dans ce secteur puisque j’y consacre tellement de temps et j’y prends tant de plaisir.

Le yoga a une grande importance dans ma vie et je commence à ressentir l’envie d’enseigner. ça va être un processus long, et probablement difficile à financer, mais c’est un projet qui me rend trop enthousiaste pour me laisser décourager trop facilement. Mon objectif est d’obtenir une certification Yoga Alliance d’ici septembre 2016. Probablement pour enseigner le Vinyasa. Je m’apprête à fréquenter de nombreux studios pour découvrir des styles de pratiques et d’enseignements différents avant de m’arrêter sur une formation. ça fera sûrement l’objet d’une chronique ici même :)

Le Bilan

Moins de pression, plus de plaisir, plus de gourmandise, plus de sommeil, retourner aussi souvent que possible dans la nature, faire une belle saison de boxe et devenir enseignant de yoga. Tout un programme!

Je vois l’année à venir comme une phase de transition. Je compte bien relire ces lignes dans un an et observer le chemin parcouru avec tous les imprévus, les échecs et les réussites qui nous attendent.

 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply eilora 23 septembre 2015 at 17 h 14 min

    Bon courage alors pour ton projet de formation. Je ne connais pas du tout le type de formation demandée, mais je pense que ça peut se faire sur du long terme. C’est une bonne chose de se fixer des objectifs (surtout un aussi beau).
    En tout cas les photos sont superbes

    • Reply Xanaïs 23 septembre 2015 at 17 h 55 min

      Merci pour les encouragements :) je transmets aussi au photographe, ça va lui faire plaisir!

  • Reply Fny 19 octobre 2015 at 20 h 05 min

    Ca alors! le journal d’une boxeuse! bravo pour ce très joli blog et merci d’être passée par chez moi ;) La formation de yoga c’est très chouette… la mienne dure 3 ans avec en plus de la pratique posturale, beaucoup beaucoup d’anatomie… c’est un très gros investissement financier et cela exige d’y passer beaucoup de temps. Je suis étonnée en revanche que tu ne sois pas arrêtée sur un style précis. D’une tradition à l’autre les enseignements peuvent être radicalement différents. En tous cas tiens nous au courant de l’avancement de tes réflexions sur le sujet! à bientôt
    Fny

    • Reply Xanaïs 22 octobre 2015 at 15 h 22 min

      Je risque de passer par chez toi très souvent pour étudier tes précieux croquis :)
      Pour l’instant je pratique le Vinyasa et le Iyengar avec des enseignants différents. il y a beaucoup de formations courtes en yoga vinyasa alors c’était tentant de commencer comme ça pour donner quelques cours débutants en attendant de compléter une formation plus riche. Plus j’y réfléchi, moins je suis convaincue que ce soit le bon choix. Je suis beaucoup plus intéressée par la méthode Iyengar, la précision anatomique me plait et j’aime son « pragmatisme ».
      Je découvre aussi une sacrée coïncidence en lisant ta page de présentation : nous sommes toutes les deux niçoises :)
      Je descends voir ma famille en novembre et je compte en profiter pour essayer un cours avec Christian Pisano. le monde est petit!

  • Reply Porridge Kaki Pomme Figue et Ricotta - ExplosiveExplosive 11 novembre 2015 at 19 h 24 min

    […] ça a été une période un peu chargée en émotions, notamment suite aux décisions que j’ai prises cet été concernant une possible ré-orientation professionnel…. […]

  • Leave a Reply